E

Enquête-cordon

Remplir le questionnaire (code d’accès requis)

Pour compléter l’enquête Origine-Destination, le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) réalisera l’Enquête-cordon. Cette collecte de données s’effectuera entre le 2 octobre et la mi-novembre 2018 auprès des automobilistes réalisant un déplacement en provenance de l’extérieur du territoire de l’enquête auprès des ménages.

Afin de minimiser les impacts sur la circulation routière, les plaques d’immatriculation des véhicules franchissant l’une des 43 « portes d’entrée » visées par l’étude seront relevées électroniquement afin de transmettre à leur propriétaire une invitation postale à répondre à un court questionnaire en ligne.  Tous les véhicules passant à chacun de ces sites seront échantillonnés durant une journée ouvrable, incluant les véhicules commerciaux et les camions.

Quels sont les objectifs de l’Enquête-cordon?

Cette enquête sert principalement de déterminer les lieux d’origine et de destination des déplacements provenant de l’extérieur du territoire couvert par l’enquête auprès des ménages. Ces renseignements permettront notamment de distinguer, parmi tous les déplacements effectués sur le réseau routier, les besoins liés aux déplacements se destinant dans la région de Montréal, de ceux liés aux déplacements interurbains en transit (qui ne s’y arrêtent pas).  Ces informations permettront de dresser un portrait plus complet de l’utilisation du réseau routier métropolitain, en appui aux exercices de planification de nos systèmes de transport.

Quelles questions  sont posées dans le cadre de l’Enquête-cordon ?

Les questions posées portent sur le déplacement effectué lors du relevé de plaque de l’automobiliste  et visent à connaître principalement le type de véhicule conduit, les lieux de départ et d’arrivée du déplacement, son motif et sa fréquence.

Quels sites sont couverts par l’Enquête-cordon ?

En tout, 43 sites seront échantillonnés, entre 6h00 et 18h00, chacun durant une journée ouvrable typique de l’automne.  Un panneau « Enquête de circulation » signale la localisation de chacun des sites au moment des relevés. Des appareils électroniques seront utilisés à la fois pour compter les véhicules et relever leur plaque d’immatriculation.  Ceux-ci ne génèrent aucune entrave physique aux déplacements.

Est-ce que les appareils utilisés pour relever les numéros de plaque d’immatriculation pourront être utilisés comme radars photo?

Non, la technologie utilisée ne mesure pas les vitesses.  Seules les lectures de plaques sont faites, de façon complètement automatisée, et elles ne serviront qu’à l’étude de circulation.

Participation à l’enquête auprès des ménages et à l’Enquête-cordon

Les deux questionnaires étant différents, une personne qui a participé à l’Enquête-cordon pourrait également participer à l’Enquête-ménages si elle est sollicitée, et vice versa.

Bien que la participation à l’Enquête-cordon demeure volontaire, sachez que toutes les réponses recueillies sont d’une grande valeur pour assurer la bonne connaissance des besoins de mobilité de la population et mieux orienter l’amélioration de nos réseaux de transport.

Confidentialité des renseignements obtenus

Afin de garantir le respect de la vie privée des gens et la confidentialité des renseignements personnels, c’est la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) qui transmet directement l’invitation postale aux propriétaires des véhicules ayant été observés à ces sites afin de solliciter leur participation volontaire à l’étude.   Les participants remplissent ensuite un questionnaire en ligne de façon anonyme et le processus de traitement garantit qu’en aucun moment le personnel affecté à l’étude n’a accès à l’identification des répondants ou  de leur numéro d’immatriculation.  Toutes les informations collectées demeureront confidentielles et ne seront utilisées qu’à des fins de compilations statistiques.