Prolongement de la ligne bleue : L’ARTM approuve le dossier d’opportunité du projet de prolongement du métro

Montréal, le vendredi 8 septembre 2017 – L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) a approuvé aujourd’hui, le dossier d’opportunité du prolongement de la ligne bleue du métro qui sera transmis dans les plus brefs délais au Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET), pour préparation au dépôt au Conseil des ministres.

Depuis le 1er juin 2017, l’ARTM a la compétence exclusive d’établir le plan stratégique de développement du transport collectif sur le territoire de la grande région de Montréal. À ce titre, il était nécessaire qu’elle adopte le dossier d’opportunité (DO) du projet – mené par l’Agence métropolitaine de transport jusqu’à son abolition – et qu’elle le soumette aux autorités afin d’obtenir l’approbation de poursuivre le projet à sa prochaine étape, soit l’élaboration du dossier d’affaires, tel qu’édicté par la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique du secrétariat du Conseil du trésor.

Le dossier d’opportunité du prolongement du métro en bref

Rappelons que le projet de prolongement de la ligne bleue du métro comprend cinq nouvelles stations à l’est de la station Saint-Michel : Pie-IX, Viau, Lacordaire, Langelier et Anjou, et qu’il s’étend en tunnel sur plus de 5,5 km de distance, dans l’axe de la rue Jean-Talon.

Les études préliminaires du projet estiment l’achalandage du prolongement à 25 600 usagers en pointe du matin, en plus de permettre la connexion avec le système de transport collectif par autobus existant dans ce secteur. Le prolongement de la ligne bleue du métro vers l’est permettra d’insuffler une nouvelle impulsion au développement économique et social de ce secteur.

 

L’Autorité régionale de transport métropolitain a été créée par le projet de loi 76, qui a modifié la gouvernance du transport collectif dans la grande région métropolitaine de Montréal. L’Autorité a notamment le mandat d’élaborer sur son territoire, le plan stratégique de développement et le cadre tarifaire intégré, de financer les services de transport collectif et le transport adapté. Elle devra assurer l’intégration de l’ensemble des services et établir les objectifs et les normes pour ces services.

– 30 –